Anne-Sophie Van Nuvel

Management stratégique - Marketing/Communication

Please reload

Posts Récents

"Non" Acte 2. Dire "non" à un partenaire ou un professionnel.

June 14, 2018

       

 

 

 

      Nous avons vu dans un précédent article l'importance de savoir dire "non" à un client, et ce pour plusieurs raisons. (lire l'article)


       Sache qu'il est tout aussi important de savoir dire "non" à un autre professionnel. 


Comme tu l'as remarqué, certains sont très très friands des échanges. Le plus souvent ils n'ont pas conscience de la sur-sollicitation que cela provoque. On retrouve aussi celles et ceux qui veulent des échanges pour découvrir une nouvelle technique, celles et ceux qui profitent gratuitement des services des autres (ils sont souvent très forts pour imposer leur décision) et celles et ceux qui ont simplement envie de goûter à ta façon d'aborder ta spécialité, etc.

 

 

Dans quel cas dire "non"?

 

Quelle que soit la motivation de ton interlocuteur, il te faut te poser les questions suivantes:
- l'échange est-il égal pour toi ? (temps, argent, ...)
- y trouves-tu ton compte ? (bénéfices ressentis)
- en as-tu besoin ? 
- es-tu en phase avec ton interlocuteur, est-ce que ça "match" pour toi?


Si à l'une de ces questions la réponse est négative, tu peux clairement passer ton tour en disant "non".

 

 

Pourquoi ne dis tu pas "non"?

 

Comme la plupart, tu as peur des réactions:
- peur que l'autre le prenne mal
- peur que l'autre te juge mal
- peur que l'autre te fasse une mauvaise réputation
- peur que ....


Tu ne dis pas "non" simplement parce que tu as peur. Cette peur est liée à ta grande faculté d'émettre des suppositions, et comme pourrait le dire maître Yoda "Suppositions tu n'émettras pas".

 

 

Comment dire "non"?

 

Il est clair que si tu dis non de but en blanc, les choses ont de fortes chances de mal se goupiller. Veille alors à:
- être transparent sur la raison 
- proposer une alternative


Pour t'aider, je vais te citer deux exemples me concernant:


        Comme tu le sais je fais de l'accompagnement stratégique ainsi que du graphisme pour le monde du bien-être. Un jour une professionnelle réalisant des soins énergétiques, me contacte car elle a besoin d'un site, de flyers et d'un logo. Dès le démarrage de notre entretien elle commence par me proposer ses services en évoquant la raison suivante: "Je veux que la personne qui va travailler avec moi teste mes soins et ainsi faire un échange de services. J'ai d'ailleurs sollicité d'autres professionnels de votre branche qui ne connaissent pas mon métier et qui ont refusé, je ne trouve pas ça normal".

 

Et là le petit démon dans ma tête qui a envie de lui rétorquer: "demande donc à ton boulanger de te donner du pain contre un massage que l'on rigole ^^"


Ma réponse a donc été "non". Un "non" qui est lié au fait que je ne peux me permettre de tester toutes les pratiques de mes clients, car mon agenda serait impacté, de plus je connais les spécificités des soins qu'elle propose. Je lui explique donc que je préfère la rencontrer pour échanger sur sa façon de voir les choses, de travailler, ... et qu'en aucun cas je n'accepte les échanges de ce type car j'ai aussi besoin de payer mes factures. Il n'y a jamais eu suite. Pourquoi? quelle raison ? Quelle pub me fait-elle aujourd'hui ? Peu importe à vrai dire. Je me suis respectée et c'est ça le plus important.

 

 

        Le second exemple concerne un de mes partenaires. Je vous avoue que le "non" fut très difficile à dire. Travaillant déjà avec ce partenaire sur des formations qui vont démarrer d'ici quelques semaines, j'ai eu peur que cela vienne remettre en question mes prestations de formation. Et bien je te le donne dans le mille: aucune remise en question. Une explication claire, honnête et une alternative ont su garantir entre nous de très bons rapports et une continuité dans notre relation professionnelle. Il faut dire que j'ai refusé de prendre en charge la direction de la communication et du développement. Ce qui n'est pas rien.

 

 

Comment amener à un "oui" quand c'est toi qui est en demande ?

 

- fais connaissance, invite ton interlocuteur à boire un café. Il faut une confiance réciproque.

- explique ton objectif pour cet échange, à quoi va t-il te servir?
- propose une contre-partie gagnant-gagnant, que donnes-tu ?

 


En conclusion


      Dire "non" ne s'improvise pas et surtout une réponse ne se donne pas dans l'instant. Il faut que tu te poses et prennes du recul.  N'oublie pas de respecter qui tu es.

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload

Archives
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now